+33 1 48 03 73 27

contact@parrot-airsupport.com

banniere Relevé de Toiture.png

Relevé d'une toiture parisienne

Relevé d'existant

Infos du projet :

Localisation Paris, France
Client Cabinet de géomètre-expert
Précision 4 cm
Résolution 5 mm pour les orthophotos et les textures

Air Support by Parrot est intervenu dans le 16e Arr. de Paris pour un relevé d’existant. La réalisation des études topographiques était confiée à un cabinet de géomètres-experts localisé à Paris.

La mission consistait à opérer un relevé de toiture et des étages supérieurs sur un immeuble de 6 étages, en complément du nuage de points généré par Lidar depuis le sol. Le relevé par drone a pu s’appuyer sur des cibles et des points durs fournis par le géomètre, afin d’atteindre une précision comparable à celle de son relevé.

Le géomètre rencontrait en effet plusieurs difficultés pour son relevé : manque de recul dans une courette pour acquérir les étages supérieurs (perte de précision), présence de masques de plus en plus importants avec la hauteur (balcons et retraits de façade), accès non sécurisé à la toiture via une ligne de vie d’état incertain.

Acquisition des données

Une fois la commande passée par le client via la plateforme Air Support, une visite préparatoire au vol a été organisée sur site afin de :

  • Repérer les lieux et préparer un plan de sécurité.
  • Préparer un plan de vol.
  • Déterminer les autorisations de survol et d’accès à fournir.

Les informations recueillies ont permis à l’équipe en charge des opérations de constituer un dossier administratif, par la suite déposé à la préfecture de Paris en vue d’obtenir les autorisations de vol (scénario de vol S3, vol en zone peuplée).

Après la délivrance de l’autorisation de vol par la préfecture, le vol a été programmé en tenant compte des conditions météorologiques. Le télépilote, membre du réseau Air Support, a réalisé des photographies HD, ensuite traitées par nos Data Modelers par photogrammétrie, avec le logiciel Pix4D.

Traitement des données

Afin d’atteindre une précision de l’ordre du centimètre, le modèle 3D généré est calé ; ceci permet d’en corriger l’échelle globale ainsi que de le géolocaliser de façon précise. Le calage du modèle peut s’appuyer sur deux méthodes différentes ; la première méthode étant utilisée de préférence :

- La méthode 1 s’appuie sur des points de contrôle (Ground Control Points – GCP) fournis par le cabinet de géomètre-expert. Ces points de calage sont identifiés au moyen de cibles placées ou de points facilement reconnaissables sur l’immeuble dont les coordonnées nous sont transmises ; ils offrent la possibilité de fusionner les relevés Lidar et photogrammétriques ainsi qu’une géolocalisation plus précise. C’est cette méthode qui a été utilisée ici.

- La méthode 2 consiste en la prise de mesures sur le terrain avec un télémètre laser pour déterminer le facteur d’échelle à appliquer au modèle. D’une mise en œuvre simple, cette méthode offre une précision de mesure suffisante pour des missions d’inspection.

Résultats obtenus

orthophoto.png

Un orthoplan de la toiture et de la façade ont également été réalisés. L’orthophotographie se présente comme une photo prise de très haut (ou de très loin dans le cas d’une façade), mais constitue en réalité le résultat du collage de photographies mises à l’échelle et corrigées de la perspective, elle peut ainsi être superposée à un plan vectoriel 2D. Le fichier extrait s’importe facilement dans un logiciel de CAD avec mise à l’échelle automatique (fichier fourni au format .tiff géolocalisé ou .dwg).

Nos Data Modelers ont par ailleurs transmis au client un nuage de points aux formats .e57, .las et .dwg. Additionnable au relevé Lidar réalisé pour l’intérieur et l’extérieur du bâtiment, le nuage de points généré suite aux relevés photogrammétriques a complété et modèle à partir du 3e étage jusqu’à la toiture.

lidar_drone_v4.png

Précision du modèle

La précision du modèle a été analysée au moyen de points de contrôle durs qui n’ont pas été utilisés pour le calage du modèle : nous mesurons l’écart dans les 3 dimensions entre le point de notre relevé et les coordoonnées fournies.

Elle a également été investiguée au moyen de coupes comparatives du relevé par Lidar et du relevé par photogrammétrie ; l’écart moyen constaté est de 3,5cm, avec un écart maximum de 5 cm.

illustration_ecart.png

 

En plus des points de calage (GCP), nos équipes implémentent des checks-points qui permettent de vérifier la précision non plus seulement aux emplacements des GCP, mais sur l'ensemble du modèle.

analyse_de_la_precision_du_modele.png

Conclusion

Le service de relevé d’existant Air Support offre la possibilité de compléter les relevés dans des zones difficiles d’accès par la technique de photogrammétrie aérienne.

La commande de la mission s’effectue en ligne, sur la plateforme www.parrot-airsupport.com et comprend l’ensemble des démarches de l’autorisation préfectorale à la remise des livrables pour une prestation clé-en-main. Tous les résultats peuvent être visualisés et téléchargés directement depuis la plateforme dans les formats et le système de repère que le client a demandés.

La précision du modèle 3D se situe entre 2 et 5 cm. Les photos HD et les orthophotos ont une résolution entre 1 et 5 mm, ce qui permet d'obtenir une vue qualitative sur de très petits détails.

 

En permettant l'accès aux zones jusqu'alors difficilement atteignables (toitures, étages supérieurs, surfaces masquées par des porte-à-faux ou retraits de façades, ...), le drone offre au géomètre-expert un outil de mesure fiable et précis pour ses relevés.

Une question, un devis ?

Contactez-nous en remplissant notre fiche contact, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

CONTACTEZ-NOUS